Voici le pitch de 600 Euros, le premier long métrage de Adnane Tragha :

Marco se rêve chanteur à texte mais à quarante piges il a des dettes et ne voit pas le bout du tunnel. Pour rembourser une partie de ses dettes il va sous-louer une chambre de son appartement à Leïla, jeune étudiante enthousiasmée par la montée en force de François Hollande, et qui va voter pour la première fois.
Leur voisin du dessous est un veuf esseulé, glissant de l’extrême gauche à l’extrême droite, ne parle plus à sa fille parce qu’elle vit avec un noir sans papiers. Celui-ci il a ouvert une librairie et un club de boxe. Il ne peut pas voter mais il milite.
Leur destin se dessine entre les deux tours de l’élection présidentielle de 2012…

 

J’ai eu la chance de pouvoir le visionner, et je suis sous le charme de ce film autoproduit et réalisé avec des petits moyens, mais qui parle vrai. Il évoque les galères des gens, la misère sociale, politique et affective, sans tomber dans les clichés sur les quartiers poulaires maintes fois mis à l’écran.
Ce qui m’a marqué, c’est de voir que 5 ans après le tournage, le message de cette comédie dramatique est plus que jamais d’actualité.
Les acteurs (professionnels ou non) sont tous terriblement justes et habités par leur rôle, ce qui confère au film un grand réalisme, on s’identifie facilement aux différents protagonistes.
La photo est aussi de qualité, un tour de force au regard de l’équipe technique qui était plus que restreinte.

C’est une franche réussite qu’on vous recommande…

Dans les salles à partir du 8 juin

Page Facebook du film

 

7871c1_9b5164b909794503a585c070674a1b59

Vous avez aimé? Faites tourner!
Restons en contact ! Inscrivez vous à la WANKR Newsletter !
Je m'inscris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.