Ambiance. Il avance lentement équipé d’un tournevis au cœur du ventre du métro parisien. Intrusion furtive et assurée. Immersion illégale, discrète et sournoise en vue de commettre un acte de vandalisme pur et simple. Une routine, une pulsion et un égo à satisfaire au plus vite! Provoquer aussi. Narguer l’ordre établi, nuire et faire basculer l’équilibre factice érigé sous forme de norme.
L’exercice est coutumier, proportionnel aux penchants provocateurs du principal intéressé. Images ralenties et musique classique tendent à donner à l’exercice une touche intellectuelle, apaisante. Il n’en est rien.
Rayures. Dans le plus grand calme. Une introspective transe succède au stress inhérent à ce type de refuge salutaire et intemporel. Le mouvement, le geste, agressent, subjuguent tel un dernier blasphème. Le vandalisme est leur profession de foi. Attaque tournevis.

Vous avez aimé? Faites tourner!
Ne manquez plus aucun article ! Inscrivez vous à la WANKR Newsletter !
OK !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.