Si je vous dis années 80, centrale nucléaire, enfants qui disparaissent, vous me répondrez sans aucun doute Stranger things, cette série américaine à gros budget qui a tenu beaucoup d’entre nous en haleine ces derniers temps.

Vous auriez tout faux, je voudrais vous parler de Dark, série allemande (produite et diffusée par Netflix) qui est un savant mélange Stranger things, Retour vers le futur, Twin Peaks et Derrick et qui finalement ne ressemble qu’à elle même.

Des acteurs pas spécialement « beaux » mais qui sonnent juste, du paradoxe temporel à tous les étages, un scénario torturé mais pensé avec un début et une fin (on est loin des piètres scénaristes de Lost).
Le décor et le climat (automnal) nous mettent dans une ambiance germanique, sans que ce soit gênant et sans même nous faire penser à un épisode de Derrick.

Sans vouloir (trop) spoiler, il faut prendre le temps pour assimiler tous les personnages à plusieurs époques, mais le jeu en vaut vraiment la chandelle, une belle découverte pour laquelle, on espère même pas une saison 2 de peur d’être déçu.
Et en plus, j’ai adoré le générique kaléidoscopique qui met le spectateur dans l’ambiance…

Vous avez aimé? Faites tourner!
Ne manquez plus aucun article ! Inscrivez vous à la WANKR Newsletter !
OK !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.