Pour tout addict des cultures urbaines étant de passage chez nos chers amis British en ce mois de février, il y a un détour pour le moins obligatoire par la StolenSpace Gallery située dans le quartier londonien arty par excellence qu’est Shoreditch. Obligatoire, oui, vous avez bien lu lecteurs avertis… puisque la galerie présente une partie du travail de la légendaire Martha Cooper, du 5 au 28 février, à travers un show solo judicieusement intitulé Life Work. Pour ceux qui se trouveraient dans les alentours de « East London » ces prochains jours, vous avez donc jusqu’à dimanche pour y courir. Pour les autres, voici un petit aperçu de ce dont nous avons pu profiter à votre place ! (krkrkr)

Célèbre photographe américaine ayant parcouru le globe, Martha Cooper est ce que l’on appelle un des grands noms de la street culture puisqu’elle fait partie de ceux lui ayant permis d’acquérir ses lettres de noblesse. Née à Baltimore en 1943, elle se tourne vers des études d’art avant de consacrer sa vie à la photographie. Elle fait ses armes entre autres au sein des non moins reconnus National Geographic et New York Post mais c’est dans la rue qu’elle fera probablement une des rencontres les plus déterminantes de sa vie : celle de Dondi, activiste de la scène graffiti (alors encore underground), qu’elle surnommera elle-même le “king of the scene ». Dès lors, Martha Cooper vouera sa vie à immortaliser un art dont l’essence même est censée être éphémère.

Because the art was ephemeral, 
photos could preserve the process and the pieces*.
– Martha Cooper

L’exposition Life Work a aujourd’hui pour ambition première de nous plonger avec sincérité dans l’univers d’un des plus grands mouvements artistiques de l’histoire, de son âge d’or à nos jours, d’un phénomène underground New Yorkais à son explosion mondiale, à travers une compilation de photographies toutes plus parlantes les unes que les autres.

Pour ceux qui n’auront pas la chance d’être de l’autre côté de la Manche d’ici les prochains jours mais souhaiteraient tout de même consacrer quelques pépettes à la (re)découverte du travail de Martha Cooper, il est également possible de se plonger dans l’un de ses ouvrages dont le tout désigné « Bible du graffiti » Subway Art, co-réalisé avec le talentueux Henry Chalfant. La pépite est disponible ici ou ! Par ailleurs, les titis parisiens pourront très bientôt savourer certains des clichés de la grande dame lors de l’exposition STREET DANCE – Une brève histoire de la danse hip hop qui se tiendra du 4 mars au 8 mai 2016 à La Manufacture 111.

Rappelons qu’à plus de 70 ans aujourd’hui, celle qui a vu naître l’émergence d’un mouvement planétaire sous son objectif, est encore loin d’avoir raccroché puisqu’elle continue de sillonner la planète afin de mettre en lumière encore et toujours le travail « des artistes de rue ». L’âge n’est qu’un chiffre, dîtes-vous ? À cela nous répondons oui, définitivement.

Life Work | Martha Cooper
5-28 février 2016
StolenSpace Gallery
Londres

*********

* « Cet art étant éphémère, la photo permettait de conserver le processus de création ainsi que les œuvres ».

Vous avez aimé? Faites tourner!
Restons en contact ! Inscrivez vous à la WANKR Newsletter !
Je m'inscris

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.