La deuxième saison de Fargo aura été l’une des meilleures surprises télévisuelle en terme de série depuis un moment. Pourtant le challenge était élevé. La saison 1, ayant marqué pas mal d’esprits, on voyait mal comment les scénaristes parviendraient à mettre la barre aussi haut. Et pourtant.

Pour rappel Fargo est inspiré du film réalisé par les frères Coen sorti en 1987. Oui ça date. La série, reprenant l’ambiance générale du long-métrage (lieux, intrigue…), s’en détache tout de même car impliquant différents personnages à chaque saison. Le dénominateur commun reste cette bonne vielle bourgade du Minessota qu’est Fargo.

Alors que la première saison se déroulait en 2006, la saison 2 plante le décor près de 30 ans plus tôt, c’est à dire en 1979. Le pitch? Peggy Blomquist (interprétée par Kristen Dunst) tue accidentellement Rye Gerhardt, un truand local appartenant à une puissante famille criminelle. Afin d’éviter les ennuis, Peggy et son mari décident de cacher le corps et camoufler l’accident. Manque de bol, ce truand est également impliqué dans un triple meurtre survenu un peu plus tôt. Ce qui lui vaut d’être recherché par le shérif local Lou Solverson, ainsi que par sa propre famille désireuse de retrouver sa trace car élément clé pour conclure un deal avec un clan de Kansas City. Bien évidemment, rien ne se passe comme prévu. Scénarios à tiroir et effets boule de neige s’enchainent, entrainant les personnages et le spectateurs dans une série de situations qui aboutiront à un événement clé évoqué brièvement par Lou, dans la saison 1 qui se situe, rappelons le, 30 ans plus tard… Mais on en dira pas plus.

Honnêtement, cette série est une réussite. L’époque fin 70’s y est bien retranscrite : la fin de la guerre du Vietnam, la campagne électorale de Ronald Reagan en toile de fond et  un montage aux petits oignons (référence aux flashbacks empruntant à différents styles cinématographiques) et une bande son très inspirée. Bref, cette série figure désormais dans mon top ten. On peut aisément la hisser au même rang que des séries (dans un registre différent) comme True Detective, Breaking Bad etc… Un subtil mélange de polar très bien scénarisé, maniant l’humour noir avec justesse. Je pense ne pas être le seul à le penser. Vivement recommandé!

Vous avez aimé? Faites tourner!
Ne manquez plus aucun article ! Inscrivez vous à la WANKR Newsletter !
OK !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.