Utiliser la puissance d’internet à des fins marketing est quelque chose de courant. Charles Monteverdi, directeur artistique ne le sait que trop bien et a su en tirer partie en montant une opération simple audacieuse qui a mis le feu aux poudres en quelques heures.

Récapitulons. La marque de streetwear Supreme, s’apprête à lancer une de ses collaborations la plus attendue de l’année. Il s’agit de l’association de la marque et d’AKIRA, l’œuvre culte de Katsuhiro Otomo. Autant dire que les fans de la marque étaient en sang lorsque que notre ami a garé une Fiat 500 Abarth (rouge) sur laquelle les logos Supreme et Akira étaient apposés sur la carrosserie. Cerise sur le gâteau, une mystérieuse url semait le trouble : akira2018.com
Très vite, les compteurs s’affolent : les sites satellites de la marque, les influenceurs et les médias spécialisés s’interrogent et relaient l’info.

Cette opération de street marketing couplée avec la force que représente internet, est un rêve que verrai bien se concrétiser cet amateur de Supreme. Celui de voir se concrétiser la première collaboration de la marque avec un constructeur auto. But virtuellement atteint, d’ailleurs  car le serveur de son site s’est temporairement écroulé suite au pic de trafic généré par l’événement. Une approche street marketing couplée à la puissance des réseaux sociaux ne peut que faire mouche si cette dernière est abordée de manière créative et pertinente. Cela a clairement été le cas ici. Trop tôt pour le moment pour se prononcer sur les retombées professionnelles (et potentiellement financières) de cette opération, mais une chose est sûre, Charles Monteverdi a attiré l’attention de nombreuses agences et de la marque au logo blanc et rouge. Toujours est il, on a hâte de voir se concrétiser cette collaboration entre Supreme et Abarth.

Vous avez aimé? Faites tourner!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.