Si vous vous intéressez à la photographie japonaise (mais pas que), voici une expo qui devrait vous parler. En ce moment se tient au musée Guimet une rétrospective du travail de Nobuyoshi Araki. Ce photographe mondialement connu, né en 1940, a produit pas moins de 500 livres et albums regroupant une quantité incroyable de photos. Autant dire que cette figure majeure de la photo contemporaine japonaise est plutôt prolifique.

Araki est principalement connu pour ses séries rendant hommage au Kinbaku, art ancestral du ligotage plus connu sous le nom de bondage dans nos contrées. Il serait injuste de réduire son travail à ces clichés qui en feront rougir certains, ceci dit, le caractère transgressif et l’érotisme qui se dégagent de ces images marque les esprits par leur beauté et leur sensibilité.

Répartie en plusieurs salles, l’exposition retrace différentes période et approches visuelles qui ont souvent en commun de véhiculer quelque chose de sexuel. Belle, perturbante et empreinte d’une certaine poésie, cette exposition vous permettra d’y voire plus clair dans le parcours de ce photographe atypique et trouble. On ne saurait que trop vous recommander cette rétrospective qui se déroule en ce moment et se termine le 5 septembre. N’hésitez pas.

Araki
Musée Guimet – Paris
Du 13 avril au 5 septembre 2016

Vous avez aimé? Faites tourner!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.