Faire une série documentaire sur les vieux peut paraître casse gueule au premier abord. Pourtant Oldyssey se veut comme une initiative ayant pour but de faire le pont entre les générations.

Parce que si les choses se passent sans trop de vagues, on finira tous vieux. Ben ouais, on vieillit tous c’est comme ça. Souvent relégués à la case has been, les anciens sont pourtant notre mémoire et notre héritage cultutrel. Dans l’inconscient collectif, le vieillard est, au choix,« un Sage vénérable qui domine de très haut ce monde terrestre », ou « un vieux fou qui radote et extravague” (Simone De Beauvoir, La Vieillesse, 1970).

Une équipe de réalisateurs (Clément Boxebeld et Julia Mourri) ont décidé de prendre le contrepied du discours ambiant et parler autrement de la vieillesse, en donnant la parole à ceux qui la vivent. Ces derniers s’expriment sur leurs expériences, leur mode de vie, leur vision du monde qui les entoure et leur rapport avec les autres générations.
Ce projet se nomme Oldyssey et il s’agit d’une série de portraits vidéo sur plusieurs seniors aux quatre coins du monde. Et c’est par le biais d’une campagne de financement participatif qu’ils compte réaliser ce projet.

À partir du mois d’octobre, l’équipe d’Oldyssey va rencontrer pendant un an des vieux au Japon, en Chine, en Inde, au Brésil, en Colombie, aux États-Unis, au Canada, au Sénégal, en Afrique du Sud, et dans d’autres pays d’Europe.

Cette campagne touche à sa fin et se termine dans quelques heures. Même si l’objectif de départ est dépassé, rien ne vous empêche d’apporter votre pierre à l’édifice.

Oldyssey

Vous avez aimé? Faites tourner!
Ne manquez plus aucun article ! Inscrivez vous à la WANKR Newsletter !
OK !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.