Alors que la toute nouvelle série Westworld  subjuguer à chaque épisode les téléspectateurs, nombreux sont ceux qui s’interrogent sur la potentialité d’une telle expérience dans un futur plus ou moins proche. Pour ceux qui ignorent tout de cette série tirée d’un roman de science fiction écrit par Michael Crichton, voici un petit résumé : Westworld est un parc d’attractions futuriste recréant l’univers de l’Ouest américain du xixe siècle. Il est peuplé d’androïdes, appelés « hôtes », réinitialisés à la fin de chaque boucle narrative. Les visiteurs, appelés « nouveaux venus », peuvent y faire ce qu’ils veulent sans aucune conséquence (source wikipédia).

jessica RealDoll

L’intelligence artificielle étant le nouvel eldorado pour de nombreuses entreprises tech, cette dernière s’immisce chaque jour un peu plus dans nos vies. Nous y sommes d’ailleurs déjà confrontés à différents niveaux, par exemple le jeu vidéo s’y frotte depuis un moment et les chatbot capables d’interagir avec des humains de façon plus ou moins réaliste sont monnaie courante sur le web. Ce qui nous amène au sujet du jour : La société RealDoll, spécialisée dans la fabrication de poupées réalistes dédiées au plaisirs sexuels, planche sérieusement sur le sujet. L’idée est de proposer des poupées attirantes sur le point sentimental et sexuel. Ce bon vieux fantasme de la machine douée d’une forme de conscience.

RealDoll

En clair, il s’agirait des poupées capables d’interagir avec leur propriétaire, qui pour le coup deviendrait partenaire en quelque sorte. Matt McCullen, fondateur de l’entreprise explique qu’il cherche à créer des « robots sexuels » semblables aux Sims, qui dans le célèbre jeu, expriment des besoins et des envies. Oui je sais, ça fait flipper. Et ce pour plusieurs raisons. Mais avouez que l’on est loin de la poupée gonflable d’antan. Même si l’aspect de ses poupées sexuées a considérablement progressé ces dernières années (les photos en attestent), force est de reconnaitre que leur aspect synthétique, froid  et inerte, calmera les ardeurs de plus d’un(e)s. Déviance? Blasphème? Contre nature? Les détracteurs ne manquent pas. Une seule évidence, nous sommes aux prémices d’un secteur promis à un avenir certain (pour le meilleur et pour le pire). Les progrès en robotique et en AI font des pas de géants et il y a fort à parier que l’industrie du sexe (en autres) tirera à terme son épingle du jeu. En clair, Westworld c’est pour demain. Ou presque.

Source

Vous avez aimé? Faites tourner!
Ne manquez plus aucun article ! Inscrivez vous à la WANKR Newsletter !
OK !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publié.